13e méga meeting de campagne à Ouagadougou : la région du Centre n’attend plus que le scrutin pour raccompagner Roch à Kosyam

: 21 novembre 2020  

Roch Marc Christian Kaboré a procédé, vendredi 20 novembre 2020, à la clôture de sa campagne pour sa réélection à Kosyam par un méga meeting, 13e du genre, non encore égalé en terme de mobilisation. C’est dans une cuvette du stade du 4 août, pleine à  craquer que Roch Marc Christian Kaboré a communié avec ses partisans et sympathisants. Une occasion qu’il a mis à profit pour présenter son nouveau contrat social 2021-2025 pour le Burkina Faso.

Pari tenu pour l’équipe de Bala Alassane Sakandé qui avait promis un meeting de clôture inoubliable, mémorable à l’image de leurs ambitions  pour notre champion Roch Marc Christian Kaboré au soir du 22 novembre, lui assurer le maximum de voix pour un coup KO et une majorité confortable au parlement.

Des heures avant le début du méga meeting, le stade du 4 août refusait déjà du monde, malgré le soleil qui dardait ses rayons sur la cuvette du plus grand antre du Faso Foot. Un constat, le soleil n’aura pas eu raison de l’engagement des populations sorties massivement pour écouter et adouber leur champion.

C’est dans une ambiance hors du commun que le président Roch Marc Christian Kaboré a d’ailleurs fait son entrée au stade. Après un tour d’honneur pour communier avec les populations, le candidat du MPP s’installe.

Le directeur provincial de campagne du Kadiogo, Alassane Bala Sakandé annonce les couleurs. En bon « Lieutenant », Alassane Bala Sakandé passe en revue « la troupe » ; tour à tour, les arrondissements, les communes rurales et les mouvements associatifs du Centre répondent tous présents.

Une présence qui rassure Alassane Bala Sakandé qui fait alors savoir que « game is over » (ndlr, le jeu est terminé), car pour lui, le meeting de Ouagadougou n’était qu’une simple formalité, puisque le coup K.O était déjà actée lors de ses rencontres avec les populations. Raison de plus pour lui de demander d’adjoindre au président Roch Marc Christian Kaboré, des « serviteurs » pour lui permettre de dérouler son programme et cela en votant les candidats du parti aux législatives.

« Roch Marc Christian Kaboré, l’homme de la situation »

Les alliés de l’Alliance des partis de la majorité présidentielle, par la voix de Daouda Simboro, ont indiqué que Roch Marc Christian Kaboré est « l’homme de la situation » et ils ont foi qu’avec lui, la promesse d’espoir de paix aux Burkinabè sera une réalité.

La bonne surprise est venue du MoDem (Mouvement démocrate), conduit à ce meeting par son coordonnateur, Nathanaël Ouédraogo. A cette tribune, les démissionnaires de l’UPC qui ont créé ce Mouvement il y a juste quelques jours ont déclaré que le coup K.O est assuré avec le président Roch Marc Christian Kaboré. Désormais gagné par la vague orange et convaincu des qualités de notre champion, le MoDem apporte « son soutien sans faille » au président Roch Marc Christian Kaboré.

« Avec ce que je vois, le coup K.O est assuré, Roch Marc Christian Kaboré, vous êtes président du Burkina Faso. Avec Roch Marc Christian Kaboré, l’avenir est assuré ; mon avenir est assuré ; la victoire, la sécurité et le progrès sont assurés pour les populations. Avec Roch Marc Christian Kaboré,  le MoDem a un avenir ; le peuple burkinabè a un avenir parce que votre élection est synonyme de paix, de sécurité et de développement », a déclaré Nathanaël Ouédraogo.

Le directeur national de campagne du MPP, le camarade Simon Compaoré, pour sa part a fait remarquer que le meeting de Ouagadougou est « super balaise » et pour paraphraser le camarade Alassane Bala Sakandé, il a également clamé, « game is over ».

 

« Une mobilisation qui déroute nos adversaires »

Dans son adresse aux populations, le candidat Roch Marc Christian Kaboré a dit qu’il était non seulement émus mais rassuré pour le coup KO.  Il fera ensuite remarquer avec beaucoup d’ironie que cette mobilisation, sans discontinuer et crescendo, des populations, au fil des meetings, déroute ses adversaires si bien qu’ils se demandent dans quel pétrin, ils se sont fourrés. Il a invité les militants à terminer le travail le dimanche 22 novembre.

S’agissant de son programme présidentiel, le président Roch Marc Christian Kaboré a laissé entendre qu’il va achever les chantiers promis sur la période 2016-2021 et engager d’autres chantiers sur le plan de l’éducation, la santé et le développement socioéconomique.

Sur la question de la réconciliation nationale, le président Roch Marc Christian Kaboré a affirmé qu’elle ne peut s’opérer en un tour de main, car il y a plus de 5 000 dossiers de crimes de sang, de crimes économiques qui ont entraînés des frustrations chez bon nombre de Burkinabè et il faut prendre le temps de tout analyser pour aboutir à cette réconciliation.

« Tout le monde peut rentrer car, le Burkina Faso est une terre de démocratie. Tout le monde peut rentrer mais ceux qui ont des problèmes avec la justice vont devoir répondre », a-t-il précisé.

Sur les allégations de fraudes soulevées par un candidat, le président Roch Marc Christian Kaboré n’a pas voulu entrer dans la polémique car, pour lui, cela n’a aucun sens. « Je pense que c’est le moment pour lui de prendre sa retraite parce qu’on sent la fatigue », s’est-il contenté de constater.

Rendez-vous dimanche pour transformer cet avant-goût de victoire en « coup KO » et en une majorité confortable pour le MPP.

Tous en mouvement pour Roch 2020.