COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA DIRECTION POLITIQUE DU MPP

: 25 février 2019  

        COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA DIRECTION POLITIQUE DU MPP

La direction politique du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a accordé une audience à une délégation des Nations unies conduite par le Dr Mohamed Ibn Chambas, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest (UNOWA). Outre M. Ibn Chambas, la délégation onusienne comprenait quatre autres membres dont Mme Metsi Makhetha, Représentante-résidente du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Burkina Faso et Coordonnatrice du système des Nations Unies au Burkina Faso.

La rencontre entre le MPP et la délégation des Nations Unies s’est déroulée le 20 février 2019, au siège du MPP. La délégation du parti était conduite par le Camarade Simon Compaoré, président par intérim du parti. Il était assisté du Camarade Clément P. Sawadogo, 2è vice-président du parti.

La mission a été commanditée par le Secrétaire général des Nations Unies, M. Antonio Gutteres à l’effet d’échanger avec les différents acteurs politiques burkinabè sur les préoccupations du pays dont la menace terroriste et ses conséquences sur le pays et sur les prochaines élections dans la sous-région ouest africaine dont celles de notre pays en 2020.

Sur la menace terroriste, premier point de l’audience, la mission a réitéré ses condoléances à notre pays pour les victimes des attaques terroristes et a exprimé sa vive préoccupation sur l’impact de cette menace terroriste dans la sous-région. Elle a relevé que la solution ne peut être trouvée à l’échelle d’un pays mais plutôt au niveau régional.

Elle a également relevé que les attaques terroristes menacent gravement la solidarité entre les communautés au Burkina Faso et mettent à mal le vivre ensemble et la solidarité légendaires entre les Burkinabè.

La délégation des Nations Unies a évoqué avec ses interlocuteurs du MPP, l’aspect humanitaire de la crise terroriste au Burkina Faso avec le flux des déplacés et par voie de conséquence, les complications de leur prise en charge.

Au cours de l’entretien avec les dirigeants du MPP, la mission onusienne a renouvelé l’appui des Nations Unies à notre pays. Elle a salué les initiatives du gouvernement et des différents acteurs pour faire face à la menace terroriste et garantir la paix et la cohésion sociale au Burkina Faso.

Le MPP n’a pas manqué de saluer le leadership des Nations Unies dans la mobilisation des partenaires pour appuyer notre pays dans sa lutte contre le terrorisme ambiant et ses conséquences sur les populations.

Le second point de l’audience a porté sur les prochaines élections qui se profilent dans plusieurs pays de la sous-région ouest africaine en 2020. Dans cette perspective, la délégation des Nations Unies a voulu s’enquérir des positions de notre parti sur les mesures préparatoires au processus électoral.

En réponse, la délégation du MPP a tenu à rassurer la mission des Nations Unies que le MPP et la Majorité présidentielle restent attachés à une organisation de qualité dans la transparence et la parfaite équité des élections à venir.

 A l’endroit des émissaires du secrétaire général des Nations Unies, notre délégation a expliqué que la loi électorale votée à la majorité qualifiée de l’Assemblée nationale, a préalablement fait l’objet de consultations directes entre le Président du Faso, Son Excellence M. Roch Marc Christian Kaboré, et les acteurs politiques de l’opposition et de la majorité.

La délégation onusienne a pris note des éléments d’information de notre parti et promet de poursuivre l’écoute et les concertations avec toutes les parties afin d’aboutir à une préparation dans un climat serein desdites élections.

 

DEMOCRATIE – EGALITE – PROGRES

Clément P. SAWADOGO

2è Vice-Président du MPP