IIe Congrès extraordinaire du MPP Consolider et renforcer le leadership du parti sur l’échiquier politique national

: 24 septembre 2021  

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a entamé, ce vendredi 24 septembre 2021, à Ouagadougou, les travaux de son IIe congrès extraordinaire.

 

Poursuivre le renforcement du MPP dans un Burkina Faso réconcilié, résilient et prospère“, c’est sous ce thème qu’a débuté, ce vendredi 24 septembre 2021, à Ouagadougou, le IIe Congrès extraordinaire du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Ce Congrès prévu pour trois jours a mobilisé 3500 délégués venus des 45 provinces du Burkina Faso et de la diaspora, des membres du gouvernement, des partis de l’opposition politique et de l’alliance des partis membres de la majorité présidentielle (APMP). A l’ouverture des Travaux, le secrétaire général de la section provinciale du Kadiogo du MPP, Aimé Zongo, a souhaité la bienvenue aux congressistes et aux invités. Il a exprimé la gratitude des militants du MPP/Kadiogo à la Direction politique nationale du parti pour avoir confié à leur province l’accueil des travaux du IIe Congrès extraordinaire. Il a également salué le travail abattu par la Direction du parti conduite par Simon Compaoré. “Nous admirons et prenons en exemple l’audace, l’endurance, le goût du résultat et le refus de l’échec qui vous caractérisent“, a-t-il lancé. Pour lui, la Direction politique nationale dirigé par Simon Compaoré a relevé de nombreux défis, dont le renouvellement des structures du parti en février 2018 et les résultats forts appréciables aux élections présidentielle et législatives de novembre 2020.

Discipline, cohésion et sagesse politique

Le président du MPP, Simon Compaoré, a dans son intervention, remercié les militants du parti et les invités pour leur présence effective au congrès. Il a indiqué que ce IIe congrès extraordinaire va permettre aux congressistes d’étudier les voies et moyens d’organisation, de restructuration du MPP à même de renforcer son leadership sur l’échiquier politique national. Pour Simon Compaoré, le MPP doit être le parti où règnent l’unité, la discipline, la cohésion, la clairvoyance et la sagesse politique. “Si notre parti a pu résister aux différentes épreuves qui ont jalonné son parcours malgré sa relative jeunesse, c’est parce qu’il a su faire preuve d’une cohésion réelle“, a insisté Simon Compaoré. Pour conserver cette cohésion, il a invité ses camarades à la discussion permanente, à élargir la démocratie au sein du parti, à mener la lutte des idées en toute camaraderie. A entendre Simon Compaoré, le MPP doit être dynamique et ouvert sur tous les secteurs de la société et toujours à la pointe de l’évolution pour conduire le Burkina Faso vers l’émergence économique, sous le leadership du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré. Il a donc salué et remercié tous les partis et formations politiques de l’APMP engagés avec son parti pour la mise en œuvre du programme présidentiel.

Après avoir invité les congressistes à participer activement aux congrès par des débats larges, francs et démocratiques, le président du MPP, Simon Compaoré, a ouvert les travaux du IIe congrès extraordinaire de son parti.

Le représentant de l’Alliance des partis membres de la majorité présidentielle (APMP), Vincent Dabilgou a, pour sa part, félicité le président du MPP, Simon Compaoré, et tous les congressistes pour la tenue effective du Congrès. Il a réitéré la mobilisation et l’engagement ” sans faille” des partis de l’APMP, à accompagner le MPP et le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, dans la mise en œuvre de son programme politique. Vincent Dabilgou a indiqué que le Burkina Faso, pour sa sécurité et son développement a besoin d’un parti présidentiel et majoritaires plus unis, plus forts et plus audacieux.