Installation du bureau de la sous-section MPP de l’arrondissement 3 de Ouagadougou : Les trois défis que le bureau promet de relever

: 18 juillet 2019  

Le bureau du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) de la sous-section de l’Arrondissement No 3 de la commune de Ouagadougou, dont le Secrétaire général est le Camarade Xavier Ouédraogo, a été officiellement installé le samedi 13 juillet 2019. C’était en présence du Président par intérim du parti, le Camarade Simon Compaoré, de quelques membres du Bureau politique national (BPN), d’autorités coutumières et religieuses ainsi que des militants et militantes MPP dudit arrondissement.

La ronde du Bureau politique national (BPN) du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), pour la mise en place des structures du parti, poursuit son bonhomme de chemin. En ce samedi 13 juillet 2019, c’est l’Hippodrome de Ouagadougou qui a accueilli la délégation du BPN, venue installer officiellement dans leurs fonctions, les membres du bureau du MPP de la sous-section de l’Arrondissement No 3 de la commune de Ouagadougou. Ce bureau est dirigé par le Camarade Xavier Ouédraogo qui en est le Secrétaire général.

A l’occasion de cette installation, à l’allure d’une Assemblée générale, le Secrétaire général du bureau, après avoir souhaité la bienvenue aux ‘’convives’’, a décliné sa vision de l’animation politique et dressé les grands axes des actions de son bureau, en faveur des populations de l’Arrondissement 3. D’entrée de jeu, le Camarade Xavier Ouédraogo a situé cette Assemblée générale de la sous-section MPP, dans le cadre de la redynamisation des structures du parti, à travers les tournées initiées par la direction politique nationale. Il a par ailleurs manifesté sa reconnaissance aux membres de cette direction, pour la confiance placée en eux, de conduire l’animation des débats politiques du MPP dans l’arrondissement 3 de la Commune de Ouagadougou.

Par la suite, il a relevé que dans la vie d’un grand parti comme le MPP, il y a nécessairement des moments de satisfactions et des périodes de turbulences et d’incompréhensions qui jalonnent le parcours. Pour lui, même s’il est de bon ton de reconnaitre et d’applaudir ce qui a été réalisé dans son arrondissement, il est surtout de son devoir de relever ce qui n’a pu l’être, et qui se pose aujourd’hui en termes de défis.

Le premier défi est d’engager avec détermination, avec foi et conviction, la sous-section du parti, dans une dynamique nouvelle, dans le sens de promouvoir et de conforter son assise dans l’arène politique nationale.

Le deuxième défi, c’est d’œuvrer à la consolidation du MPP, sur la base de l’appui et du soutien des militants et militantes, en termes de participation à l’action.

Le troisième défi à relever, c’est de répondre présent aux rendez-vous électoraux de 2020. Pour ce faire, le Secrétaire général du bureau de la sous-section MPP de l’Arrondissement 3 a invité les militants et militantes, les sympathisants du parti, à un sursaut collectif, à même de transcender les divergences de positionnement dans les structures du MPP, pour œuvrer à l’intérêt du Parti et au-delà de toute autre considération.

Le combat, reconnait le Secrétaire général, sera difficile certes, mais l’espoir reste permis ! Et en ce sens, l’Arrondissement 3 qui compte parmi les plus grands en étendue et en nombre d’habitants de la commune de Ouagadougou, pour ne pas dire de la région du centre, est une force d’appui et de soutien à la direction politique nationale du MPP, qu’elle se doit de savoir capitaliser en énergie constructive. Du reste, la forte mobilisation des femmes, des jeunes, des anciens, des autorités coutumières et religieuses, à cette Assemblée générale du MPP de l’Arrondissement 3, a tracé déjà la voie à suivre. Comme dirait l’autre, c’est ça avoir de l’amour pour son parti !

S’adressant particulièrement aux jeunes de l’arrondissement, le Secrétaire général a laissé entendre que la direction politique nationale du parti est consciente des insatisfactions de leurs besoins et aspirations pressantes. Il les a rassurés que leurs préoccupations ne seront pas rangées dans les oubliettes. Bien au contraire ; le parti est à leur écoute pour une réelle promotion de la jeunesse. Toutefois il a relevé les multiples actes de sabotages, les différents crocs-en jambes, les scènes de jalousie et autres, qui tentent quotidiennement d’empêcher l’application du programme présidentiel 2016-2020. Partant de ce constat, il a invité les jeunes à porter la contradiction à ces ennemis du bien-être des Burkinabè en général et de la jeunesse en particulier ; à savoir faire la distinction entre le bon grain et l’ivraie. En tout état de cause, dira-t-il, le Camarade Roch Marc Christian KABORE peut compter sur la mobilisation de la jeunesse dans le combat qu’il a engagé pour la construction d’un Burkina Faso radieux.

Pour clore l’Assemblée générale, après l’installation officielle des membres du bureau du MPP de la sous-section de l’Arrondissement No 3 de la commune de Ouagadougou, c’est au président par intérim du parti, le Camarade Simon Compaoré, que la parole est revenue de droit. En langue nationale mooré, il a abordé essentiellement quatre points : le contexte sécuritaire au Faso ; les grèves à l’emporte-pièce ; la vie du parti, le Mouvement du peuple pour le progrès et les échéances électorales de 2020.

Sur le premier point, le Camarade Simon Compaoré, a invité les populations à partager les renseignements avec les Forces de défense et de sécurité, aux fins de leur permettre d’agir au mieux contre les forces du mal.

S’agissant des grèves à n’en pas finir, le Président par intérim du MPP a appelé les partenaires sociaux que sont les syndicats à savoir raison garder pour ne pas compromettre l’avenir du Burkina Faso, dont le leur.

Concernant la vie du parti, son président par intérim a donné l’assurance qu’en dépit des difficultés inhérentes à tout grand parti, le MPP fait son bonhomme de chemin avec détermination et foi, dans l’accompagnement du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Enfin sur le dernier point, le Camarade Simon Compaoré, après avoir salué les efforts consentis par les militants et militantes ainsi que les sympathisants du parti, les a conviés à l’action non seulement pour consolider les acquis, mais aussi et surtout pour remporter les élections de 2020