Présidence du MPP Alassane Bala Sakandé remplace Simon Compaoré

: 27 septembre 2021  

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a clos le dimanche 26 septembre 2021 à Ouagadougou, son deuxième congrès extraordinaire. Point culminant des travaux, les 95 membres du Bureau exécutif national (BEN) ont été élus et le camarade Alassane Bala Sakandé a été désigné pour remplacer le camarade Simon Compaoré à la tête du parti.

Après trois jours d’intenses travaux sur la relecture des textes du parti (Statuts et règlement intérieur), la réorganisation de ses structures, l’appréciation du bilan moral de la direction politique sortante, les 3 500 congressistes du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), venus des 45 provinces du Burkina et de l’extérieur du pays, ont désigné les membres du Bureau politique national (BPN) fort de 1300 membres et du Bureau exécutif national (BEN) comptant 95 membres avec à sa tête le Président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé. A la clôture des travaux, le dimanche 26 septembre 2021 à Ouagadougou, le Président sortant du MPP, Simon Compaoré, a précisé qu’après 46 ans de vie politique, l’heure est venue pour lui de céder la place à un autre camarade, qui, avec son équipe, viendront « ajouter de la terre à la terre », continuer l’œuvre de consolidation du parti et de l’élargissement de sa base, dans toutes les sphères de la société burkinabé. A l’entendre au cours de sa carrière politique, ses compagnons de lutte et lui ont supporté sans fléchir, ni plier, les épreuves de tous ordres, physiques, morales et psychologiques. Élevé à la dignité de président d’honneur du parti, Simon Compaoré dit s’être investi sans réserve, depuis la création du MPP et avoir bénéficié du soutien constant des militants, de la base au sommet. Il a donc a invité la nouvelle équipe à poursuivre dans cette dynamique de rassemblement et d’engagement au service du MPP et du Burkina Faso.

Le président de tous les militants

Le message semble avoir été bien reçu par le président entrant, Alassane Bala Sakandé. « C’est en toute humilité que j’assumerai la charge des responsabilités qui m’incombent désormais, conscient que sans l’engagement, le courage et la détermination de tous, je ne pourrai pas réussir ma mission », a-t-il soutenu. Il y a un cap à maintenir, des obstacles à franchir, des batailles à décider, des choix à opérer, des défaites à assumer, des attentes à combler, des incompréhensions à lever et des colères à apaiser, a-t-il reconnu. En somme, Alassane Bala Sakandé a promis d’être le président de tous les militants, de travailler avec tous pour maintenir et consolider le leadership du parti du Soleil. Ainsi, il s’est engagé au rassemblement et au pardon. « Je ne serai pas le président d’un clan politique … Je serai le président au service de l’unité du MPP », a-t-il rassuré. Et de reconnaitre que le parti a vécu des moments de discorde, des instants de querelles internes, qui ont provoqué des frustrations et des rancœurs. Bala Sakandé a donc appelé ses camarades à tourner le dos au passé qui pourrait les diviser, pour mieux regarder dans la même direction. « C’est à cette condition que le MPP, que nous chérissons tant, pourra survivre à la génération de militants que nous sommes aujourd’hui pour être légué en héritage aux générations futures », a assuré le nouveau président du MPP.