Simon Compaoré, directeur national de la campagne : Toutes et tous à l’assaut final !

: 21 novembre 2020  

Après 21 jours de campagne électorale en vue des scrutins couplés, présidentiel et législatifs de ce 22 novembre, les structures nationales, régionales, provinciales, communales, villageoises et d’arrondissements et du Mouvement du peuple pour le progrès ( MPP) ont fouillé et bêché le pays et n’ont laissé nulle place où la main ne passe et repasse.

Des porte-à-porte aux assemblées générales en passant par les meetings, nous nous sommes investis, corps et âme, pour vendre le bilan de notre champion,  Roch M.C. Kabore qui a fait des miracles dans tous les domaines, au regard de la situation sécuritaire, la fronde sociale et récemment, la pandémie à coronavirus, qui ont constitué de véritables embûches à la mise en œuvre réussie de son programme quinquennal, inscrit dans le Plan national de développement économique et social (PNDES).

Alors que nos adversaires ne vendaient pas chère leur peau, Roch Marc Christian Kaboré et son gouvernement n’ont pourtant oublié aucun domaine, aucune région et aucune localité parce que dans son projet de société de 2015, il avait promis à ses compatriotes, dans un contexte post-insurrectionnel, « un Burkina Faso de démocratie, de paix, de stabilité, de progrès économique et social, et de prospérité partagée pour tous les Burkinabè ».

En plus de ce bilan plus qu’éloquent, nous avons investi le Burkina dans ses tréfonds, pour ventiler les 10 chantiers de notre champion, contenus dans son programme quinquennal 2021-2025, dans l’optique de « Reformer l’état, l’administration publique pour garantir la sécurité, la stabilité et renforcer la résilience économique du Burkina Faso ».

Lors de cette campagne, le travail de conviction, de mobilisation et de sensibilisation a certes été fait, avec à nos côtés, nos alliés de l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP), mais le plus important demeure : « faire élire Roch Marc Christian Kaboré par coup K-O. et lui assurer une majorité confortable à l’Assemblée nationale ».

««Il faut du rêve»

Alors qu’il venait d’être créé, le MPP que nous portons tous avec conviction, a pu le faire en 2015. C’est dire que nous pouvons rééditer cet exploit, parce que les Burkinabè croient en nous pour créer les conditions d’un développement économique et social pour les générations actuelles et futures. Notre candidat porte bien cette aspiration des laborieuses populations de son pays au regard de son programme qui s’appuie sur un principe cardinal consistant en la consolidation des fondements d’une société solidaire et prospère, bannissant l’exclusion et la marginalisation, et poursuivant les efforts d’accélération de la croissance nécessaire à la création d’emplois, à l’amélioration des conditions de vie de notre peuple et au renforcement de notre résilience face aux fléaux de types nouveaux. « Il faut du rêve et des opportunités pour bâtir une Nation démocratique et forte, une nation de paix, de progrès économique et social. Ensemble et en mouvement, nous pouvons y arriver, et c’est à la réalisation de cette ambition que je vous invite tous », nous y appelle-t-il.

Il nous reste donc à parachever notre mobilisation qui s’est accrue ces dernières semaines, en nous rendant massivement aux urnes ce 22 novembre, pour porter notre choix sur Roch Marc Christian Kaboré à la présidentielle et le MPP aux législatives.

Voter Roch et le MPP, c’est voter utile et je vous invite à l’assaut final pour le triomphe de notre candidat et de notre parti.

Que Dieu bénisse notre chère Patrie !

Simon Compaoré

Directeur National de Campagne

Président du MPP