Simon Compaoré passe le témoin à Alassane Bala Sakandé

: 6 octobre 2021  

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a organisé, le lundi 4 octobre 2021 à Ouagadougou, la cérémonie de passation de charges entre son président sortant, Simon Compaoré et son successeur, Alassane Bala Sakandé. Le nouveau président a placé son mandat sous le signe de l’unité et de l’ouverture aux autres.

Pour avoir fait le bon combat et remporté des victoires à la tête du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Simon Compaoré peut désormais se reposer sans soucis. Depuis le 4 octobre 2021, il a passé le témoin à Alassane Bala Sakandé, comme président du parti. En présence de quelques militants et cadres du parti, le président sortant, Simon Compaoré, a traduit sa satisfaction quant à l’ambiance qui a régné au sein du MPP depuis sa création. Lors de la passation de charges, il a rappelé qu’en dépit du contexte national, son équipe et lui ont remporté de nombreuses victoires, avec le soutien de l’ensemble des militants et du peuple burkinabè qui a cru au MPP. « Le bilan et le rapport moral sont satisfaisants », a signifié celui qui est désormais le président d’honneur du MPP.  Il a rassuré que le parti du Soleil levant se porte bien et les victoires seront toujours conjuguées. Simon Compaoré dit laisser la place mais reste toujours disponible pour accompagner son « jeune frère », Alassane Bala Sakandé. « Nous sommes détendus. C’est cette façon de faire la politique que nous voulons laisser à la génération future », a dit Simon Compaoré. Il a enfin exprimé sa reconnaissance aux militants pour les victoires engrangés et à la presse pour tout le soutien dont la direction politique a bénéficié au cours de son mandat, les invitant à apporter le même accompagnement à son successeur.

Pour sa part, le nouveau président du MPP, Alassane Bala Sakandé, a rendu hommage à ses prédécesseurs (Roch Marc Christian Kaboré, feu Dr Salifou Diallo et Simon Compaoré), aux militants, aux sympathisants et au peuple Burkinabè. A entendre Alassane Bala Sakandé, la passation du flambeau n’est pas le moment pour Simon Compaoré de se reposer. La raison ? Le président du MPP compte toujours s’abreuver à sa source et puiser dans l’expérience de ce devancier pour conduire à bon port le bateau MPP. Bala Sakandé a dit également compter avec les femmes, jeunes et les anciens du parti pour relever le défi des échéances prochaines. « Après le congrès, ce n’est pas Sakandé qui a gagné. Ce sont les militants du MPP qui ont gagné. Je voudrais inviter les uns et les autres à une union sacrée pour mener les luttes », a-t-il fait savoir. Il a invité les militants du parti, de la base au sommet, à se pardonner et à travailler pour l’unité, la cohésion et l’ouverture aux autres. « Ceux qui estiment qu’ils peuvent aider à construire le Burkina Faso, à lutter contre le terrorisme et à mener le combat du développement sont les bienvenus. Les portes du MPP sont grandement ouvertes », a-t-il conclu.